Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 17:23

Les Grands Magasins ne se préoccupent plus des traditions. Les voilà qu’ils portent des décors de Noël pour Pâques.

 P1210461

 

 P1210464

Quant au chaland parisien, il n’y trouve plus d’articles qui lui seraient utiles. Tout est maintenant conçu et agencé pour soutirer le maximum d’argent des poches de visiteurs asiatiques.

 

Essayez d’acheter un simple peigne. Vous n’en  trouverez pas au Printemps ni aux Galeries Lafayette, deux seulement dans un coin reculé au BHV.

Au Monoprix Caumartin, j’ai  acheté une provision de brosses et des peignes d’excellente fabrication française qui risquent eux aussi de disparaître du rayon.

Repost 0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 21:46

Depuis quelque temps, mes publications se sont limitées à Facebook et Twitter.

 

Avec surprise, j'ai constaté que ce comportement était punissable par Overblog qui s'est permis d'arroser mon blog de publicités non désirées.

 

Le prétexte invoqué ? Mon blog ne serait pas rentable.

 

Je dois réfléchir à une solution...

 

 

 

Repost 0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 19:40

Un habitant du 17e m’avait alertée l’année dernière sur l’insécurité qui serait en augmentation dans le 17e arrondissement. « Tu te rends compte,  on y brûle des motos ».

 

Je lui avais dit que ces faits ne sont pas nouveaux et ont été notés aussi dans le 18e arrondissement.

 

En 2012, la presse locale en parle de nouveau.

 

L’incendiaire de motos et de scooteurs est probablement irrité par les deux-roues motorisées et cherche à se venger – sans penser aux autres véhicules et habitations qui pourraient prendre feu.

 

Le premier acte d’un pyromane ennemi des motards, je l’avais noté en août 2007 en haut de la Butte Montmartre où les Harley-Davidson affluaient au rendez-vous hebdomadaire. Après l’incendie,  les motards ont choisi un autre lieu de rasemblement dans le 10 e arrondissement.

aout 2007

 

En tout, j’ai photographié 3 lieux de crimes en 2007 dans le 18e arrondissement.

Novembre 2007decembre 2007

 C'était rue A. Antoine et rue Duhesme.

Un en mars 2008 :

 Mars 2008

 

Un en juin 2009, pas brûlee mais dorée et déteriorée :

Juin 2009

 

Un en avril 2010, rue Duhesme :

 Avril 2010

Un avertissement rue Duhesme en 2012 :

 oct 2012

Le dernier en date, en haut de la rue Duhesme, septembre 2012

octobre 2012

 

Motards et habitants, sous l’égide de la municipalité devraient enfin trouver un terrain d’entente.

 

Repost 0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 15:53
Le 25 Août 1944, Paris fut libérée.  Le Maire de Paris et le Président de la République commémorèrent ensemble cet événement en 2012 sur le parvis de l’Hôtel de Ville.
 P1160301
 
Cérémonie tristement austère, évitant toute référence à la liesse populaire qui avait saisie les foules en août 44.
 P1160297
Par bonheur, j’ai rencontré d’anciens combattants et des figurants sans carton d’invitation.
 P1160205
Les vétérans d’Indochine et d’Algérie, décorés de tout ce que la République avait  pu sortir de ses tiroirs, m’affirmaient être opposés désormais à toute guerre récente, actuelle et à venir. Ils ont tout compris : faites l’amour, pas la guerre.
 P1160212
P1160207
 
P1160222
 
P1160230
 Porte-drapeau
 P1160242
Faites l’amour, pas la guerre
 
 
 
 
Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 19:03
Depuis la chasse aux Roms déclarée par le ministre de l’Intérieur, je n’ai plus aperçu les enfants et leurs parents que j’aimais bien observer depuis la terrasse du café. Tous les Roms avaient disparu des  sites et des passages touristiques.
Aujourd’hui, je fus ravie de trouver une mère et sa fille de 2 ans ; cela me rassura un peu : tous n’étaient pas partis.
P1160058
 
P1160061
 
On ne met pas son doigt dans le nez pour la photo !
 
P1160064
 
   
D’autres enfants pauvres étaient plus chanceux que la petite fille romanichelle née en France, la Caisse d’Allocations Familiale leur offrait quelques bons moments de vacances et personne n’allait les chasser de leur HLM.
 
Repost 0
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 19:58
Paris 2012 : du projet insensé à la réalité.
 DSC04891
Quelle chance d’avoir perdu la course aux Jeux Olympiques 2012 !! – à noter : cette phrase me vaudrait aujourd’hui une très forte amende, car il est interdit pendant toute la durée de la mascarade mise en scène par le Crime International Organisé (alias C.I.O) d’écrire dans une seule phrase deux mots privatisés. Les termes français prohibés seraient olympique, jeux, 2012, or, bronze, médaille…
 Les images non-officielles sont censurées :P1150563
À Londres, l’Olympic Kebab, l’Olympic Bar et d’autres commerces ont été condamnés à changer leur enseigne. À Paris, l’Olympique Café de la Goutte d’Or  vient de se retirer prudemment de la carte pour le cas où Jean-Marc Ayrault proposerait de nouveau Paris pour les jeux de 2024 ;-((
 P1150653
P1150656
L’Olympique de Marseille et d’autres auraient des soucis, à moins qu’ils se plient au racket de la mafia reconnaissable aux anneaux…
Olympia Telegramm
Ceux qui ne paient pas la redevance, n’ont pas droit aux images.
 ZDF Olympia
Pour se faire une idée des intentions criminelles, antidémocratiques du Comité d’Organisation à lire absolument :
 
 
La privatisation des symboles et du vocabulaire est un scandale. Ce sont les peuples qui financent les jeux, c’est le mythe grec qui fut à l’origine des compétitions. Il serait temps de reverser l’intégralité du chiffre d’affaires généré en 2012 aux Grecs, car l’Olympe leur appartient et ce peuple n’a pas fini de payer pour les JO de 2004 !!!
Pour mémoire, ce à quoi nous avons échappé – pour l’instant :
 La chasse aux SDF
 Cachons de SDF
Le coût exorbitant de plus de 4 milliards d’euros
 Paris 2012
  
Dès 2005, des opposants ont manifesté dans la capitale française.
DSC02205
 
Malgré une forte contestation, le pouvoir politique n’avait pas lésiné sur la propagande :
DSC01601
 
JO 2012
  
Aujourd’hui, aux Batignolles, les riverains peuvent voir  la vie en vert. Le sport s’y pratique pour le plaisir, non pour écraser le challenger.
 
P1150620P1150615Vache olympique
 
 
 
Repost 0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 16:01

bleu blanc rouge

VEUT-ON savoir ce que c’est que ces trois couleurs françaises qu’on a vues partout ces jours-ci, sur les boulevards et dans les faubourgs, et sous toutes les formes : cocardes tricolores, cravates tricolores, ombrelles tricolores, coiffures tricolores ? – 1899, Jules Claretie

 

DSC01978

 Drapeau original datant de la Libération de Paris

L'UMP lance un tract bleu-blanc-rouge (14/05/2012)

 P1160902

Front National, le 1er Mai

Place de l’Opéra et au Trocadéro, des drapeaux tricolores ont été brandis le 1er Mai, et le 8 Mai aux Champs-Élysées, ils formèrent toute une allée. En temps normal, où sont-ils conservés, lavés, réparés, repassés ?

P1120735

 Front National

P1120783

 UMP 1er Mai

P1120809

 Partis de Gauche, 1er Mai

Qu’est-ce qu’un drapeau ?

Drapeau est un diminutif de drap. Désignait un haillon, un vieux morceau d'étoffe ou de linge.

Il a plusieurs synonymes : bannière, étendard, fanion.

Du francique est issu le gonfanon, composé de gund (bataille) et de fano (étoffe), appelé en allemand modern Fahne.

L’étendard représente la personnalité morale, l’autorité d’une seigneurie et signale la soumission, l’assujettissement d’un château, d’une ville.

 drapeau

L’origine des drapeaux est guerrière : signe de ralliement militaire, de victoires. Pour annoncer la paix, en revanche, il y avait des colombes…

En la France de 2012, le drapeau tricolore sert de nouveau aux déclarations de guerre entre les partis qui se veulent plus patriotiques les uns que les autres. Ségolène Royale avait exigé que chaque Français se dote d’un Tricolore.

DSC03476

La Marseillaise choisie comme hymne nationale ajoute des tons sanguinaires aux emblèmes de l’État, ancrés dans la Constitution française.  

 

DE LA SOUVERAINETÉ

Article 2

La langue de la République est le français.

L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

L’hymne national est la « Marseillaise ».

La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

De quel droit, un parti politique peut-il s’approprier l’emblème national pour faire campagne dans son seul intérêt électoral ?

 

L’exhibition du drapeau doit être réservée aux importantes cérémonies, aux commémorations, aux jeux olympiques, à la rigueur aux compétitions sportives internationales de haut niveau. Le hisser en dehors de ces circonstances équivaut à une profanation, à sa banalisation.

 

P1130156

 8 Mai 2012

Si l’on porte son drapeau en terre étrangère, on doit être sûr qu’il sera bien accueilli :

Il y avait un drapeau américain
Sur son sac déchiré
Un blue-jean qui ne valait plus rien
Mais je crois que je l'aimais bien

http://www.youtube.com/watch?v=mR_CxYlL3FE

Repost 0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 05:03

L’élection en 1981 : sans Twitter, sans téléphones portables, estimations avec CII Honeywell-Bull.

 

« Jean-Pierre Elkabbach et Etienne Mougeotte annoncent en direct le résultat du 2e  tour de l'élection présidentielle 1981: portrait électronique affichant le visage de François Mitterrand, élu président de la République.
La musique utilisée est le morceau "Kometenmelodie 2", extrait de l'album "Autobahn", du groupe "Kraftwerk
" » :

http://www.youtube.com/watch?v=rJHUZNlO9ao

La nouvelle est parvenue dans les foyers grâce à la télévision et à la radio, les cris de joie ont déchainé les foules comme lors d’une victoire remportée par la France au championnat de foot. Spontanément, avec des moyens de communication rudimentaires comparé à 2012, les Parisiens se sont dirigés vers la Bastille pour fêter cet événement historique qu’ils n’ont pu photographier ou filmer avec appareils numériques...

P1120995

Pas trop mal pour l’époque, la performance des sondeurs :

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsoc_0035-2969_1982_num_23_1_3539

 P1120994

En 2012, les instituts de sondage plus nombreux et bien rodés ont permis de connaître le nom du vainqueur entre 14 h et 16 h 30 suffisamment tôt pour que des Belges, Luxembourgeois, Canadiens et Suisses que j’ai croisés à la Bastille en fin d’après-midi aient pu faire le voyage à temps. Les médias y campaient déjà : pour la première fois depuis très longtemps, le monde entier s’intéressa à la France qui pourrait jouer un rôle majeur.

 P1120985

Reuters présent à la Bastille avant 19 h.

 

 

 

http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/presidentielle-2eme-tour-estimations-tns-sofres-francois-hollande-52-bat-nicolas-sarkozy-48-7747861234

 

à 17 h 38, la place de la Concorde était vide. Un vaillant caméraman de Canal+  y attendait un miracle. Les rédactions avaient dépêché leurs équipes devant les QG de campagne, devant les bureaux de vote, sans donner de préférence à l’un ou l’autre challenger.

P1130033

 P1130028

 

Les médias ont fait ce qu’ils ont pu. Le candidat sortant ne pouvait plus être sauvé, il avait lui-même préparé sa défaite pendant de longues années.

P1130054

Niant sa responsabilité dans la défaite et pas vraiment fair-play, l’UMP lança aussitôt une offensive en dénigrant les journalistes :

 

http://www.tiresias.info/2012/04/de-la-mauvaise-foi-des-journalistes/

Lors de ma propre enquête auprès des meilleurs placés pour répondre, Tiphaine a eu la gentillesse de faire le point sur la situation :

 P1130056

 

 

Je me permets quelques commentaires : 

- "85 % des journalistes sont de gauche." L'UMP vient-elle vérifier dans les isoloirs les bulletins de vote déposes par les journalistes ? Organise-t-elle des sondages dans les rédactions pour connaître les tendances de vote des journalistes (Auquel cas, j'espère pour elle qu'elle ne fait pas appel à l'institut Ipsos dont elle a très peu apprécié les résultats entre les deux tours) ? Bref, d'où vient ce chiffre avancé avec autant d'aplomb. Pourquoi 85 % et pas 95 %, par exemple ? Passons là-dessus : il a été assez affligeant de voir à quel point l'UMP a ces derniers temps tenté de jouer les victimes d'une presse subjective, reprenant là une méthode appliquée pendant des années (et avec succès) par le Front National. Et, pour être honnête, quand on voit les hagiographies dressées aujourd'hui par bon nombre de mes confrères sur François Hollande, on pourrait presque donner raisons aux partisans de cette thèse, si elle n'était pas aussi médiocre et puante. Personnellement, j'aurais tendance à dire que les médias français ont une tendance à l'adoration des vainqueurs... en témoigne les mêmes portraits encenseurs parus en 2007 sur Nicolas Sarkozy.

 

- la niche fiscale des journalistes. C'est tout à fait exact : les journalistes bénéficient d'un abattement fiscal de 7650 euros. Peut-être parce que je suis d'un œil assez attentif les articles parlant de ma profession, je n'ai pas l'impression qu'il y ait une omerta sur le sujet. On en a même beaucoup parlé au moment du débat sur les niches fiscales. Même dans des médias de gauche. Ou devrais-je dire : en particulier dans les médias de gauche. Je me souviens avoir lu des articles expliquant que les journalistes ne seraient pas inquiétés par ce genre de réforme puisque les grands patrons de presse étaient très proches du pouvoir en place -celui de Nicolas Sarkozy, qui, si je ne m'abuse faisait encore de la politique à l'UMP à ce moment-là. Reste que cette niche pose une vraie question : elle a été créée pour les remboursements des frais des journalistes à une époque où les reporters payaient l'intégralité de leurs déplacements en reportage. Ce n'est aujourd'hui plus le cas pour les journalistes appartenant à une rédaction. C'est encore le cas des journalistes pigistes (25 % de la profession). Bref, il y a certainement des choses à revoir là-dessus. Ceci dit, citer Pujadas, Pulvar et Ferrari, c'est bien mal connaître le milieu journalistique. Personnellement, après 7 ans d'activité (et 7 ans d'études), la moyenne de mes salaires mensuels avoisine les 1300 euros. On est un peu loin des 400 000 euros évoqués pour les présentateurs télés (qui, au demeurant, font plus de "ménages"- de la communication- que de journalisme).

 

- Sur le fait que les journalistes ont des moyens de pression plus considérables que les ouvriers du cartonnage de la région de Nuantua, c'est indéniable.

 

- Quant aux avantages sur les congés maladies... Il va falloir que je me renseigne parce que je n'en ai jamais entendu parler. 

 

Pour répondre à votre question sur d'autres professions sujettes à des niches, je crois que les producteurs de truffe, les chauffeurs de taxis et les écrivains ayant remportés des prix littéraires bénéficient eux aussi d'avantages fiscaux. Entre autres...

 

Enfin, sur les liens entre presse et pouvoirs économique et politique, je vous conseille le documentaire de Gilles Balbastre : Les Nouveaux chiens de garde (http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=194641.html). A mon sens, il est malheureusement très juste !

Vous pouvez également jeter un oeil sur cet article qui donne une idée de la vie de journaliste-pigiste, bien éloignée de celles de Pujadas et Ferrari : http://www.technikart.com/archives/4963-le-salaire-de-la-sueur. Les infos datent un peu : la dernière enquête que Sébastien et moi avons menée au Burkina Faso nous a été payée 250 euros chacun pour deux mois de travail, une centaine de photos et cinquantaine de feuillets. Nous avons évidemment payé nous mêmes l'intégralité de nos frais de voyage. Ca ne justifie en rien des exonérations d'impôts. C'est vrai. En revanche, un salaire décent, oui.

 

 P1130070

 

 P1130051

 

 P1130063

 

 P1130065

 

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 14:27
P1120540
 
Le regard capte les promesses de printemps, des promesses électorales au carrefour des transports en commun.
P1120508
Il n’y manque que bisou : la traduction du patronyme  Poutou en français officiel.
 P1120519
Repost 0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 20:22
À la recherche d’œufs de Pâques, je franchis  les portes ouvertes du Syctom, samedi après-midi.
Késako ?
Le Syctom a ouvert le 04 mai 2011 un 6e centre de tri dans le 15e arrondissement de Paris qui reçoit les collectes sélectives de 350 000 habitants.
 P1040006
Tri incorrect
P1120446
Dans les faits, il s’agit d’une vitrine pédagogique qui ne permet pas de traiter sérieusement les déchets produits par la société de consommation. Elle fait miroiter aux Parisiens que la municipalité s’occupe bien de l’avenir de la planète. En effet, cette entité fournit sous l’égide du Syctom du travail à des salariés de COVEC, entreprise du groupe SAUR, qui prennent à la légère l’obligation de porter des masques pendant le tri manuel. L’inspection du travail ne pourrait leur en vouloir : les masques fournies sont inefficaces, non adaptées, gênantes.
 P1120440
En outre, le Syctom permet à 68 membres du Comité de toucher des jetons de présence, supplément apprécié notamment par les  35 % du total qui sont des Conseillers de Paris (l’indemnité mensuelle brut d’un Conseiller s’élevait en 2008 à 4 807,62 €).
 SYCTOM
Le « centre de tri » est loin des voies fluviales navigables et des réseaux ferrés : l’emplacement choisi n’a rien d’idéal. D’ailleurs, les visiteurs n’y viennent pas chercher des solutions idéales, ils acceptèrent même d’enfoncer dans leurs oreilles des écouteurs non désinfectés après chaque utilisation au risque d’attraper une otite, alors que les explications par le service communication étaient parfaitement audibles sans gadget technologique.
 
Quant à la rentabilité du site, elle est nulle. Ce sont les taxes des ordures ménagères et des éco-emballages qui financent en grande partie le fonctionnement.
Flambée des taxes
 
 Le rapport disponible sur Internet date de 2007 :
 
Au lieu de trier et de recycler, il faut limiter les déchets. Le tri sélectif ne sert qu’à donner bonne conscience aux écolos et est aussi inutile avant long temps que l’installation de pots de fleurs et de ruches avec abeilles hybrides au nom de la biodiversité et de la protection de l’environnement.
 P1090183
Le papier n’est recyclable qu’une fois. Inutile donc de mettre des boites d’œufs dans la poubelle de tri.
Le verre peut être recyclé presqu’à l’infini, mais Paris ne possède plus d’entreprise capable de s’en charger. L’aluminium, le papier, le petit électroménager – tout cela doit être transporté très loin des lieux de ramassage pour un bilan carbone négatif.
Naturellement, les visiteurs se sont laissé bluffer par la propagande dont ils furent l’objet lors de la visite et semblaient apprécier  le message politique. Je fus la seule contestataire et, de retour devant  mon ordinateur, me suis précipitée pour trouver des réponses aux problèmes que j’avais entrevus.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories