Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 19:58

P1200244

Par exemple : « Comment est-ce possible qu’un engin rudimentaire, conçu il y a plus de 30 ans, nous fait voir l’univers, apporte des connaissances de première importance ? »

Lunette

Voyager 1 fut envoyé dans l’espace en 1977, je venais tout juste d’être raccordée au réseau des PTT, après des mois d’attente. Un appareil téléphonique à cadran fut mis en service, sans qu’il faille passer par une opératrice, comme encore en 1972 à Saint Gervais. Récemment, une adolescente voulait savoir comment on pouvait numéroter avec un  cadran quand elle vit un vieil appareil – elle ne connaissait que les téléphones à touches, voire les tablettes tactiles…

P1270865

La sonde spatiale était en avance sur son temps. Elle devra continuer  son aventure jusqu’en 2025 environ et  aura quitté bien avant le système solaire pour explorer d’autres mondes.

Comment un tel exploit technologique a pu être réalisé à la fin des années ’70, alors que la notion même de réseau d’échange de données numériques ne faisait pas encore partie de mon vocabulaire ?

Revoyons donc l’histoire de l’informatique dont les jeunes générations n’ont aucune idée :

http://histoire.info.online.fr/micros.html

Un semblant d’informatique fit son entré dans mon bureau vers 1983, le Minitel, auquel mon employeur ajouta un premier PC fonctionnant sous DOS en 1988. Avant l’an 2000,  nous n’avions pas Internet et devions nous contenter du 3615. Or en 2010, 2 millions de personnes se servent  encore du Minitel, cependant  France Telecom qui constate 10 millions de connexions mensuelles,  mettra fin à ce service en septembre 2011.

P1190624

Et pendant ce temps, Voyager via une simple antenne nous envoie de belles images. C’est plus fiable que la réception de la TNT. La dernière information a été publiée le 13 décembre :

http://voyager.jpl.nasa.gov/

 P1230191

http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/espace/20101214.OBS4689/voyager-i-n-est-plus-dans-le-vent.html

 

Bon vent à nos deux Voyager ! – En fait de vent, ce sont des particules, car comme chacun sait, aucun vent terrestre ne souffle dans l’univers….P1240603

P1180895

 

 

Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 12:19
Article modifié le 24/11/2009 par le retrait d'une vidéo qui montrait des explications trop approximatives sur le fonctionnement du Pendule. Il est recommandé d'aller au musée du CNAM pour comprendre le rôle du Pendule dans l'avancement de nos connaissances.



La fête de la science l'a proposé, j'en ai profité : Le Palais de la Découverte en accès gratuit.

Menacé de disparition, ce lieu de rencontres entre scientifiques et public donnait peut-être l'une des dernières représentations intelligentes. A l'avenir, les écrans vidéo remplaceront les experts, les conférenciers bien plus avisés et pédagogues qui ont pu transmettre encore une fois leurs connaissances, se contenteront du travail dans leurs labos, de la publication de leurs découvertes dans des révues spécialisées. Il ne sera plus possible de leur faire expliquer aux enfants et aux grands l'origine des aurores boréales...

Les photos et vidéos sont toujours de mauvais témoins, notamment les miennes, elles ne remplaceront jamais le contacte directe avec les experts.

Le danger approchait à grande vitesse dépuis le début de l'année.



















Pour la dernière fois problement, j'ai  filmé un animateur en habit de Galilée dans l'enceinte du Palais de la Découverte.

La science à l'exemple de Galilée :



Galilée avait observé également des oscillations pendulaires à Pise qui l'ont conduit à la conception de l'horloge à pendule. Un chapitre lui est consacré dans LE METRE DU MONDE de Denis Guedj, publié en 2000 au Seuil, page 33.
Parfois, il vaut mieux lire un livre à la maison pour approfondir les connaissances ; un spectacle de divertissement n'est pas le meilleur moyen de vulgariser  la science, cela risque de propager des affirmations erronnées et perturber inutilement les esprits.

Un autre livre que je vous recommande vivement : COMPASS, A story of exploration and Innovation, d'Alan Gurney publié chez W.W. Norton & Company 2004.


Repost 0
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 17:04
L'année internationale de l'astronomie vient d'être inaugurée à l'UNESCO à Paris par Catherine Cesarsky.


http://www.canalacademie.com/Catherine-Cesarsky.html

 

Catherine Cesarsky a grandi à Buenos Aires et a épousé un astronome argentin.

Elle est présidente de l’Union astronomique internationale et souhaite pour 2009 : "Tous doivent jeter au moins une fois dans l’année les yeux vers les étoiles" (selon le journaliste de France3) – en perdront-ils la vue ?


Début juin 2004, les chômeurs heureux, les retraités et autres oisifs ont pu admirer à l'Observatoire de Paris le transit de Venus. Les amoureux du ciel ont eu droit à différentes éclipses, au passage d'ISS et mille et un phénomènes célestes qui leur ont fait oublier la petitesse terrestre.



         

























                























        Le petit poids noir : c'est Venus !








Au cimetière de Montparnasse


Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 09:37

Mes chers Amis, je vous souhaite la réalisation des meilleurs vœux que je vous présente en ce premier dimanche de l’année.

Surtout, soyez au-dessus de toutes les crises, loin de toutes les guerres et profitez de chaque instant des douze mois à venir.

Pour le moment, le nouvel an n’a de neuf que son dernier chiffre qui est également la somme des dizaines et des unités de mon âge atteint le 1er janvier : 63 ans, cela donne 6 + 3 = 9. Avant le premier jour de l’année férié en souvenir de ma naissance, j’ai pu me réjouir d’un impressionnant total de jours vécus depuis ma propulsion dans ce monde : le 21 décembre 2008 à 12h03 UT  cela faisait 23.000 jours exactement et coïncidant pile avec le solstice d’hiver et le début de l’année solaire chinoise !

À propos d’exotisme, l’année lunaire chinoise sera celle du Bœuf gras de treize lunes et pour l’Argentine carnivore, ce sera celle du Buffalo, viande nationale. Sous ces auspices, les amateurs de carnages ont déplacé le Paris-Dakar dans la pampa et débaptisé les itinéraires Buenos Aires-Valparaiso et Buenos Aires-Santiago du Chili avec la traversée des Andes …


Déplacer la course, cela permet de voir notre terre depuis la perspective de l'hémisphère sud

















En ce qui concerne les itinéraires, avant de choisir les vôtres pour 2009, assurez-vous qu’ils ne soient pas protégés par des droits d’auteurs. « 
Les itinéraires de randonnée ne sont pas expressément cités par le Code de la Propriété Intellectuelle ((article L. 112-1 .du Code de la Propriété Intellectuelle) comme étant des œuvres protégeables au titre du droit d’auteur. C’est la jurisprudence qui leur a reconnu le caractère d’œuvre de l’esprit.

http://www.village-justice.com/articles/protection-juridique-itineraires,4731.html

Je vais, de ce pas, déposer mes droits sur mes itinéraires montmartrois et gare à celui qui osera marcher sur mes plates-bandes sans me rémunérer pour ma propriété intellectuelle ! Où va-t-on ?! Comme tous les profiteurs de l’espace public, du ciel, de l’air, de l’eau, de la terre, je suis parfaitement libre de monnayer l’utilisation des voies tracées depuis des siècles, entretenues grâce aux impôts.


Comme beaucoup de fêtards, vous avez probablement inauguré 2009 quelques secondes après minuit, le 31 décembre 2008. Pourtant, ce n’est pas jeudi 1er janvier que démarre l’année : la 1re semaine a débuté lundi déjà dans la plus grande indifférence ; ainsi 2009 traine un reliquat de 3 jours comme un boulet appartenant au passé… cela risque fort de freiner certains élans. D’ailleurs, à 1 heure du matin, les montres universelles ont été retardées d’une entière seconde, car la vieille terre ne tourne pas aussi vite qu’un certain président…

 

D’ici le solstice d’été, nous aurons presque tous les jours une minute d’ensoleillement en plus.

 

En glanant d’autres prévisions pour les douze mois à venir, j’ai découvert des choses étonnantes. Ainsi, la date prévisionnelle du départ de George W. Bush fixé au 20 janvier a levé enfin le secret du « W ». Le deuxième prénom est Walker ! Le nom entier pourrait donc se traduire en français : « Georges marche dans le bush ».

 

 























Des astrologues perspicaces pensent que cette nouvelle année se terminera le 31 décembre à minuit, mais la décennie n’arrivera à son terme qu’une année plus tard.

 

Le 15 janvier sera inauguré l’année mondiale de l’astronomie, tandis que le Centre du monde, la gare de Perpignan, deviendra terminus du TGV le 17 février…

C’est la date du 15 janvier qui me remplit du plus grand espoir. En hommage à Galilée, l’année 2009, décennie 2000, 21e siècle, 3e millénaire a été déclarée l’année Mondiale de l’Astronomie. Cette année


« 
soulignera l'aspect pacifique de cette discipline, et coordonnera les efforts conjoints des astronomes amateurs et professionnels, unis dans le but de trouver des réponses aux questions les plus fondamentales que l'humanité ne s'est jamais posée.

Les buts principaux d'AMA09 sont :

  1. Augmenter la conscience scientifique.
  2. Favoriser l'accès à de nouvelles connaissances et aux observations.
  3. Renforcer les communautés astronomiques dans les pays en voie de développement.
  4. Soutenir et améliorer l'éducation formelle et informelle de la science.
  5. Fournir une image moderne de la science et des scientifiques.
  6. Faciliter les nouveaux réseaux et renforcer les existants.
  7. Augmenter le pourcentage des femmes scientifiques à tous les niveaux et favoriser une plus grande participation des minorités sous-représentées dans les carrières scientifiques et technologiques.
  8. Faciliter la conservation et la protection du patrimoine culturel et naturel mondial, en particulier la qualité du ciel nocturne (pour les ondes visibles) et plus généralement combattre la pollution électromagnétique (dans le domaine radio) : dans les endroits tels que les emplacements urbains, les parcs nationaux et les sites astronomiques.

L'action de l'AMA09 est notamment d'aider les citoyens du monde à redécouvrir leur place dans l'univers par l'observation du ciel, de jour et de nuit, et faire sentir à chacun l'émerveillement de la découverte.

Début avril 2009, il est prévu que 100 heures soient consacrées à des observations du ciel nocturne par le plus grand nombre possible d'amateurs d'astronomie, en phase avec des efforts de réduction des lumières parasites. Ce projet, "100h d'astronomie pour tous", est un projet global pour toute la planète. Ces 100 heures se dérouleront du jeudi 2 avril 2009 au dimanche 5 avril 2009, avec la Lune à son premier quartier le 2 avril. »



















Je lance un appel au Maire de Paris pour éteindre à intervalles réguliers toutes les lumières parasites empêchant l’observation du ciel depuis la butte Montmartre, le Champs de Mars…


Je lance un appel à la Chancelière allemande pour qu’elle fasse don d’une nouvelle statue de François Arago à la France, car le bronze original a été fondu par les troupes nazies.

 

Je lance un appel au gouvernement français, aux présidents de télévision pour barrer la voie à l’obscurantisme, en reprogrammant le magazine scientifique « Archimède », en montrant des documentaires sur Urbain Le Verrier (découvreur de la planète Neptune), sur l’astronome Lalande (qui gobait des araignées afin de guérir la peur chez ceux qui en ont la phobie), mais aussi sur Laplace célèbre pour son dialogue avec Napoléon : « M. Laplace, on me dit que vous avez écrit ce volumineux ouvrage sur le système de l’Univers sans faire une seule fois mention de son Créateur ». Laplace répondit : « Sire, je n’ai pas eu besoin de cette hypothèse. » Napoléon, grandement amusé, fit part de cette réponse à Lagrange, qui s’écria : « Ah ! C’est une belle hypothèse ; elle explique beaucoup de choses ».



 



M. Leverrier n'ayant pas vu sa planète,
a décidé de coller à sa place dans le firmament un calcul prouvant son existence.






















Lalande vu par Fragonard














Pour les numismates, l’année sera faste. Tous les membres de la zone euro éditeront une pièce commémorative de 2 euros. Très étonnant, le Vatican sera le seul état qui éditera une pièce pour l’année internationale de l’astronomie ! Quelle hypocrisie.  N’est-ce pas le pape Paul V, locataire de ce même Vatican qui a censuré Galilée et interdit la théorie Copernicienne dans tous les pays catholiques ?



En 2009, on se méfie autant des internautes que jadis des scientifiques. Du 27 au 30 janvier auront lieu à Strasbourg les Journées Francophones « Extraction et Gestion des Connaissances », avec notamment « Post-traitement et modélisation de la fouille de connaissances », fouille des opinions,  profilage des utilisateurs, fouille de données web, fouille et interprétation d’images, de vidéos, de données audio et multimédias… au moyen d’algorithmes…  Nous seront pris dans la toile comme des mouches à gober.



Faisons semblant de ne rien voir, profitons seulement des jours ensoleillés, des fêtes qui se préparent : le 31 mars la dame de fer, notre illustre Tour Eiffel aura 120 ans.


Que 2009 vous apporte du bonheur personnel, à défaut de faire régner justice et paix sur la terre entière.

 

 

 

Gardons la tête dans les étoiles, mais fuyons les charlatans, les prêcheurs d’apocalypse, les astrologues qui ont sévi jusqu’au dernier jour de l’an 2008, comme le montre la vidéo ci-dessous dont nous pourrions très bien nous passer.  Si les astrologues ont pignon sur rue, c’est parce qu’ils rapport à l’État 1 milliard d’impôts par an !



 

 

Repost 0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 15:27

Consommer, flamber jusqu’à ce que tout s’écroule !

 

Toujours plus d’énergie, si peu d’économies, car il est plus rentable de produire et de vendre de l’énergie que de fabriquer des biens peu gourmands.

 

À 13 heures aujourd’hui, j’ai réalisé quelques captures d’écran pendant le journal télévisé de France 2 qui vantait les mérites de la géothermie.

 

 

 Proposition d'installation chez des particuliers

 









Schéma de forage






Mise en place





















Au lieu de s’habiller chaudement en période de froid, les individus préfèrent chauffer à l’excès les habitations, lieux de travail et jusqu’aux terrasses des cafés.

 







































Pour répondre à la demande de chaleur en hiver, Jean-Louis Borloo prône l’excellence française en géothermie (à Orléans le 3 novembre 2008) : objectif 1,3 Mtep en chaleur géothermique à l’horizon 2020.

 

S’il comprenait l’allemand, le ministre de l’environnement, du développement durable et de l’aménagement du territoire serait plus prudent.

 

La petite ville moyenâgeuse de Staufen, située non loin de Fribourg en Allemagne sur des plaques tectoniques dans une région à activité sismique faible entre le Rhin supérieur et la Forêt Noire, vient de payer un lourd tribut au chauffage géothermique. L’endroit où se sont joués les derniers instants du Docteur Faust de Goethe est frappé par la lèpre : des fissures grandissantes tous les jours déstabilisent 120 bâtiments sur une terre qui se soulève d’un centimètre par mois à la suite de forages  effectués sous le centre-ville historique par sept sondes jusqu’à une profondeur de 140 mètres. Le maire avait voulu chauffer les bâtiments municipaux par la chaleur venue des profondeurs et il est aujourd’hui impuissant pour arrêter le mouvement qu’il a déclenché et qu’aucun assureur ne veut assumer.

Les mouvements du sol sont dus à des réactions chimiques produites par l’injection d’eau dans la couche de gypse qui augmente en volume. 

 

 

 

http://www.spiegel.de/wissenschaft/natur/0,1518,589944,00.html

 

www.spiegel.de/video/video-40071.html

 

 

Les réserves en calories exploitables par l’homme sont importantes en sous-sol dans les régions à activité volcanique – comme dans la région de Staufen jusqu’à Bâle et vers l’Ouest au-delà de Fessenheim avec sa vieille centrale d’énergie nucléaire.

 

C’est ici qu’il faut localiser sur des cartes les meilleurs réservoirs (AFP 6 novembre 2008), estiment les experts et les ministres :

 

http://afp.google.com/article/ALeqM5hBeOn29W37QJQEpINwBwqSQqAonQ

 

« STRASBOURG (AFP) — La Région Alsace a décidé de participer à la réalisation d'une cartographie en trois dimensions du potentiel géothermique du Rhin supérieur (qui baigne la Suisse, l'Allemagne et l'Alsace) afin de disposer d'une représentation des réservoirs en chaleur du Fossé rhénan, a-t-on appris lundi auprès de la Région.

Ce projet qui devrait voir le jour en 2011, associe les services géologiques du Bade-Wurtemberg et du Rhénanie-Palatinat, en Allemagne, et du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) d'Alsace, selon un communiqué de la Région. »

 

 

Pourtant, les effets des derniers forages ne sont pas pour rassurer les populations locales.

 

« En tout, le projet de géothermie dans la région bâloise a provoqué sept secousses, entre le 8 décembre 2006 et le 21 mars 2007, dont la plus forte a atteint 3,4 degrés sur l'échelle de Richter. »

 

Malheureusement, ce ne sont que les Suisses qui en parlent dans leur langue :

 

 

 


Quant à l’Allemagne, elle a enregistré des tremblements de terre dans des régions asismiques en Allemagne du Nord : le 20 octobre 2004 un séisme de 4,5 degrés sur l’échelle de Richter et le 15 juillet 2005 un autre de 3,8 degrés – conséquences de la nouvelle exploitation de gaz naturel en sous-sol.

 

Le 23 février 2008, les secousses enregistrées dans la région de Saarlouis ont atteint 4,1 sur l’échelle de Richter – provoquées apparemment par l’exploitation de mines de charbon qui a dû être arrêtée.

 

Le 3 août 2007, la région de Coblence avait été frappée.

 

Lorsque l’Est de la France fut secoué en 2004 par un petit tremblement de force 4,6 à 5,1, les secousses ont été ressenties jusque dans la région de Staufen, ce périmètre devenu instable figurant sur les projets cartographiques de la France…

 

Le 16 janvier 2007, longtemps avant la nouvelle catastrophe de Staufen, j’avais mis mes lecteurs en garde :

 

 

Ne chatouillez pas la terre : elle se rebiffe !

 

Un forage à plusieurs kilomètres de profondeur effectué par les sociétés privées EBL et  IWB dans la région baloise dans le cadre du projet de géothermie "Deep-Heating" vient de produire un nouveau séisme, vers une heure du matin. Il s'agit du troisième petit tremblement survenu dans cette région depuis le 8 décembre 2006.

 

À Freiburg en Allemagne (à environ 18 km de Staufen et à 60 km de Bâle), une intensité de 3,3 sur l'échelle de Richter a été enregistrée.

 

Le 8 décembre dernier, les Allemands et les Suisses habitant dans cette région du Haut Rhin ont subi un tremblement d'une intensité de 3,4 (sur l'échelle de Richter). Une réplique de force 3,1 a suivi le 6 janvier dernier. A la suite de cet événement, le cours des actions de EBL, IWB et Geopower Basel AG  qui exécutent le projet ont fortement chuté (– 2,9 % pour Geopower) et les travaux ont été suspendus.

 

Les "experts" affirment cependant que les séismes ne peuvent pas être déclenchés par l'injection à très haute pression de grandes quantités d'eau froide ayant pour but de libérer la chaleur sous forme de vapeur récupérable. 80 projets similaires existent en Allemagne.

 

En 2004 et en 2005, deux séismes ont suivi des forages de gaz naturel, en Allemagne du Nord, région qui n'a jamais connu de tremblement de terre, alors que la plaine du Rhin entre le lac de Constance et jusqu'à la centrale nucléaire de Fessenheim est d'origine volcanique (voir le volcan éteint, le Kaiserstuhl) – elle enregistre régulièrement de petites secousses dues à des phénomènes géologiques naturels. Mais attention, il ne faut pas fragiliser davantage cette mince croute terrestre en chatouillant trop les entrailles

 

 

Repost 0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 11:20

Sciences au Grand Palais

 

Y a-t-il plus important que la crise financière, le pouvoir d’achat, les courses pour Noël ? -Oui, la familiarisation avec les sciences.

 
Elles sont partout dans notre quotidien et détermineront notre avenir. Un citoyen ordinaire peut contribuer à la recherche, au débat et lorsqu’il s’adonne à l’écriture s’intéressera aux  rapports entre un écrivain et son ordinateur.

 

Je suis donc allée faire mon enquête au Grand Palais où j'ai rencontré, entre autres, un jeune chercheur présent au lancement LHC, collisionneur de particules.












 

L’après-midi était trop court pour étudier à fond tous les aspects de la science fondamentale en gestation ou les applications réalisées et à venir.

 

La Station Biologique de Roscoff présenta des aquariums remplis de petits animaux marins étonnants, quelques récipients avec des têtards et fit voir sous le microscope des tout petits venant de naître. Leur évolution était transmise en direct sur un écran où je crus déceler une forme de communication entre ces petits êtres. Je suggérais à un jeune chercheur d’étudier leur comportement à ce stade et d’en faire une thèse – il me tiendra au courant.

 

Dans l’espace réunissant les nanotechnologies étaient exposées toutes les applications déjà présentes dans notre quotidien. Une part importante était réservée aux recherches en cours mettant en relief certains dangers pour l’homme et l’environnement. J’avançais l’idée qu’on pourrait probablement bloquer les nanoparticules  s’échappant lors de manipulations en leur envoyant des nano neutralisateurs.  J’avais visé juste : les plus petites particules s’agglutinent en effet aux plus gros, perdant ainsi leur dangerosité. La recherche sur la maîtrise des dangers est en cours.

 

Interrogeant une spécialiste du Muséum d’Histoire Naturelle sur les maladies touchant actuellement une majorité de plantes à Paris, je ne fus pas très rassurée sur l’avenir en vert de la capitale. Fleurs, buissons, arbres à l’extérieur et à l’intérieur des maisons sont apparemment atteints de champignons qui les font périr. La scientifique n’a que des solutions brutales : puisque la ville offre un climat hostile, il faut éliminer les plantes ou bien leur faire subir une chimio radicale, dangereuse également pour l’homme. Je lui demandais que deviendrait l’homme si l’on devait éliminer les malades ou les arroser de produits chimiques. La spécialiste des plantes pense que l’on pourrait être tenté en effet  d’isoler tous les mal adaptés et qui n’ont pas leur place dans la société comme les plantes exogènes…

 

Sur le stand de Danone, un chercheur finit par adopter mon avis : cette entreprise utilise les chercheurs pour perfectionner ses arguments marketing afin de vendre les yaourts cautionnés scientifiquement quatre fois plus cher que les yaourts normaux pas moins bénéfiques pour la santé. Une autre personne engagée par la firme ainsi qu’une chercheuse rémunérée par Pfizer s’offusquèrent de mes critiques émises au sujet de leurs rôles, des rapports « scientifiques » et de la partialité de leurs travaux : elles m’ont vivement priée de quitter le stand.

 

Ailleurs, une dame voulait que j’achète des produits précuits, meilleurs pour la santé : du riz, du fonio… devant mon refus elle resta perplexe, ne comprenant pas tant de réticence au progrès.

 

La jeune présentatrice du rayon exposant des aliments avec ou sans manipulation génétique n’osa donner son avis personnel – c’était d’ailleurs la tendance générale sous la verrière : les jeunes scientifiques et les moins jeunes gardent leurs opinions pour eux, au lieu de jouer leur rôle de lanceurs d’alerte.

 

Au détour d’une allée, je me trouvais nez à nez avec la ministre coiffant la Recherche, Valérie Pécresse qui prétend vouloir « renforcer le lien entre science et société ». Elle se soucie moins des liens entre chercheurs, science, politique et business…. et diminue le rôle de l’État qui, à mon avis, devait allouer le budget le plus important à la recherche, la financer intégralement en mettant l’accent sur la recherche fondamentale et de se faire rembourser par l’industrie qui profiterait des retombées.

 

 

Une belle banderole déroulée par les défenseurs du Palais de la Découverte, quelques interventions et remises de lettres par des chercheurs lui ont rappelé certaines incohérences entre paroles et actes. J’ai profité de l’occasion pour réclamer bruyamment le retour de l’émission « Archimèdes » à la télévision. [À mon regret, mes quelques échanges avec la ministre n’ont pas été enregistrés par mon appareil]. Elle m’a répondu qu’elle adhère à ma demande : chiche, il faudra lui faire respecter sa parole, qu’elle signe l’appel et oblige les télévisions publiques de diffuser l’émission : http://sauvonsarchimedes.free.fr/

 

Cependant, avec une telle ministre et un tel gouvernement, la Recherche française a des soucis à se faire :

 http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2008/11/14/valerie-pecresse-et-les-chiffres-du-cnrs.html

 

 

Une nouvelle attraction touristique est désormais offerte par l’Andra qui propose sur son stand : « Visitez les sites de l’Andra » : centre de stockage de déchets radioactifs, notamment. Les visiteurs rentreront rayonnants de leurs vacances radieuses J .

 

Tous ces parcours seront repris et encore mieux présentés pendant la Fête de la Science, du 17 au 23 Novembre par l’UPMC (Université Pierre & Marie Curie).

fetedelascience@upmc.fr

 

 

Faites pousser vos graines de science !

 

Méfiez-vous des infusions. Restez à l’écart de ceux, y compris des décorés de prix Nobel, qui veulent prouver l’existence d’une loi universelle immuable, indiscutable. La science ne sert pas à donner des réponses catégoriques, elle doit poser les questions.

 

Pourquoi a-t-on éliminé l’émission ARCHIMEDES de la télévision ? – Elle rendait le téléspectateur trop intelligent, le citoyen-électeur méfiant. La goutte qui fit déborder le vase des programmateurs et observateurs politiques, la voici la séquence incriminée (malheureusement sans les illustrations rigolotes) :

 

http://archives.arte.tv/hebdo/archimed/20010102/ftext/sujet4.html

 

Élection

"Il faudrait que nous ayons un système électoral juste, s'exclama Archiprime, l'élève d'Archipi, c'est-à-dire qui reflète au mieux les choix des électeurs."

"Hélas, gémit le professeur Archipi, cela est impossible. Le résultat du vote dépend du système utilisé.
Voyons cela pour une élection pour la présidence de l'Union Européenne où nous avons cinq candidats, par exemple François, Esperanza, Marcello, Ute et John, et admettons que leurs électeurs se répartissent selon six possibilités : ainsi 7,2 millions d'électeurs placent en premier choix François, en second Marcello, en troisième John, en quatrième Esperanza et, enfin, en cinquième choix, Ute. 4,8 millions d'électeurs placent au premier rang Ute, en deuxième rang John etc., comme sur le tableau.

Notre premier système électoral, continua Archipi, est une élection à un tour : chaque électeur vote pour son premier choix. François est élu avec 7,2 millions de voix.
"Ce n'est pas un système juste, s'exclama Archiprime, car 14, 8 millions de personnes lui préféraient un autre candidat. François est élu par moins d'un tiers des votants.
"Alors, examinons le système électoral français actuel, continua Archipi, où François et Ute sont les deux candidats qui ont eu le plus de voix au premier tour. Alors les électeurs des quatre autres groupes votent, au second tour selon leur ordre de choix.

Comme les électeurs des quatre derniers groupes préfèrent Ute à François, la candidate allemande est élue avec l'écrasante majorité de 14,8 millions d'électeurs contre 7,2 pour le candidat français.
" Quel que soit le système électoral, avança Archiprime, le résultat sera toujours un de ces deux candidats, François ou Ute. Ce n'est pas si injuste… "

Que nenni, lui répondit le professeur Archipi ! Prenons un système à plusieurs tours où, à chaque tour, on élimine le candidat qui a le moins de voix. Ce système correspond au dicton selon lequel les électeurs éliminent plus qu'ils ne choisissent. Au premier tour, John, qui n'obtient que 2, 4 millions de voix, est éliminé.
Au second tour, 1,6 million des voix de John se reportent sur Ute, leur second choix, et 0,8 million sur Esperanza. Aussi, Marcello est éliminé au second tour.
Les votes se reportent au tour suivant sur Esperanza, ce qui entraîne l'élimination de Ute.
Comme les électeurs de Ute préfèrent Esperanza à François, c'est la candidate espagnole qui est élue, avec 14,8 millions de voix.

"Et si nous utilisons le système du mathématicien Borda, demanda Archiprime, où chaque électeur attribue 5 points au premier choix, 4 au deuxième choix, 3 au troisième, etc.? Avec ce système à un tour, qui serait élu ?
" Faisons les comptes, répondit Archipi.
Le vainqueur est le candidat italien, qui obtient, en suivant les colonnes de gauche à droite, 76,4 millions de points.
(7,2 x 4) + (4,8 x 3) + (4 x 2) + (3,6 x 5) + (1,6 x 3) + (0,8 x 3) = 76,4 millions.
"C'est exact, j'ai fait les comptes pour les autres qui obtiennent moins de points. J'hallucine, s'écria Archiprime.
(Totaux pour les autres : 75,6 millions pour John; 64,8 millions pour Esperanza; 62,4 millions pour Ute; 50,8 millions pour François)

"Le seul candidat qui n'ait pas gagné avec un des quatre systèmes électoraux que nous venons d'examiner est John, le candidat anglais : nous allons le faire gagner avec un dernier système, le système de Condorcet. Dans celui-ci, nous opposons chaque candidat à tous les autres, et nous comptons celui qui a le plus de victoires.
John gagne contre Ute : elle obtient 7,2 + 3,6 + 1,6 + 0,8, soit 13,2 millions de voix, alors que Ute n'obtient que 4,8 + 4, soit 8,8 millions de voix. Et il gagne également contre tous ses autres opposants. Tu pourras le vérifier, Archiprime !

"Avec ces cinq systèmes électoraux qui semblent également justes, nous avons cinq résultats différents, continua Archipi. Ceux qui choisissent le système électoral déterminent l'heureux gagnant. C'est sur des considérations de cet ordre que Kenneth Arrow, prix Nobel d'économie en 1972, prouva qu'il n'y avait pas de système électoral qui soit juste. La démocratie parfaite est un rêve impossible ! "

Vous voulez en savoir davantage sur les contenus des émissions ? Ouvrez les liens ci-dessous et imaginez les animations apparaissant sur l’écran :

 

http://archives.arte.tv/hebdo/archimed/20000307/ftext/sujet5.html

 

Le programme presque complet :

 http://archives.arte.tv/hebdo/archimed/20000919/dtext/

  

http://www.sfrs.fr/index.php?page=fiches,view,158,4,7,21,,,search_this_word,5

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories