Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 12:19
Article modifié le 24/11/2009 par le retrait d'une vidéo qui montrait des explications trop approximatives sur le fonctionnement du Pendule. Il est recommandé d'aller au musée du CNAM pour comprendre le rôle du Pendule dans l'avancement de nos connaissances.



La fête de la science l'a proposé, j'en ai profité : Le Palais de la Découverte en accès gratuit.

Menacé de disparition, ce lieu de rencontres entre scientifiques et public donnait peut-être l'une des dernières représentations intelligentes. A l'avenir, les écrans vidéo remplaceront les experts, les conférenciers bien plus avisés et pédagogues qui ont pu transmettre encore une fois leurs connaissances, se contenteront du travail dans leurs labos, de la publication de leurs découvertes dans des révues spécialisées. Il ne sera plus possible de leur faire expliquer aux enfants et aux grands l'origine des aurores boréales...

Les photos et vidéos sont toujours de mauvais témoins, notamment les miennes, elles ne remplaceront jamais le contacte directe avec les experts.

Le danger approchait à grande vitesse dépuis le début de l'année.



















Pour la dernière fois problement, j'ai  filmé un animateur en habit de Galilée dans l'enceinte du Palais de la Découverte.

La science à l'exemple de Galilée :



Galilée avait observé également des oscillations pendulaires à Pise qui l'ont conduit à la conception de l'horloge à pendule. Un chapitre lui est consacré dans LE METRE DU MONDE de Denis Guedj, publié en 2000 au Seuil, page 33.
Parfois, il vaut mieux lire un livre à la maison pour approfondir les connaissances ; un spectacle de divertissement n'est pas le meilleur moyen de vulgariser  la science, cela risque de propager des affirmations erronnées et perturber inutilement les esprits.

Un autre livre que je vous recommande vivement : COMPASS, A story of exploration and Innovation, d'Alan Gurney publié chez W.W. Norton & Company 2004.


Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 00:10
Ne vous demandez plus, qu'est-ce qu'il a fait, qu'est-ce qu'il a dit Sarkozy.
Demandez-vous , qu'a-t-elle encore vu, Anne-Marie.

Bonne question.

Aujourd'hui, j'ai vu Pudding :



Adorable poupée qui me dit être spécialisée en tatouages, et oui, elle s'appelle Pudding.

http://www.kawaikoparis.com/magazine/beaute/rubrique2.php

 http://www.madmoizelle.com/mode/streetstyle/article,fashionrendez-vous_princesse-pudding_2008-07-07,fr,0.html

 http://www.myspace.com/cookiepockycream

Après cette charmante rencontre et deux heures passées au Palais de la Découverte (j'adore découvrir, et en parlerai dans un autre article), j'ai pris l'air entre le Rond Point et la Concorde.



Cela sentait le vin chaud mauvais, le 22 novembre, la plus belle avenue ressemblait à un souk.


Nouveauté : une baraque foraine avec guichet de retrait de billets.





Nouveau aussi Mme Gilda qui propose son art divinatoire.






















Le plus stupéfiant de la mise en valeur des Champs, les lecteurs l'apprécieront dans ma vidéo :


La grande roue cependant est plus design que celle des années précedentes.
Notez bien : la cabine 42 est la VIP, couleur et confort particulier...






Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 00:46

La température clémente en ce fin de semaine incitait aux escapades, à s’évader de la ville, le plus loin possible.

L'espace infini s'étendait devant moi. Gratuitement accessible au Palais de la Découverte où la science était en fête.


Jean-François Clervoy en personne était venu faire partager sa vie d'astronaute. Il amena les auditeurs au seuil de l'infini, 100 km au-dessus de la terre. Le voyage imaginaire se poursuivit bien plus loin, mais pas trop, autorisant l'observateur à constater les dégradations faites par l'homme sur terre : le Japon est presque entièrement bétonné, le déboisement de Bornéo fait couler les boues dans la mer ; l'érosion est plus dramatique que la perte de la forêt…

 

Le vol spatial est à portée de gens fortunés, il n’est pas pour moi : mes chevilles gonflent déjà sur de longs trajets en avion, alors je ne supporterais certainement pas dans la navette l'augmentation de la pression sanguine qui me donnerait la grosse tête.


 

Revenant sur le sol bien ferme, je décidai de tester un moyen de transport adapté à ma condition physique :

Le nouveau tram T 2 venait d’être inauguré, le trajet de la porte de Versailles à la Défense était gratuit, et j’étais la première personne à manger un sandwich merguez durant le trajet. Un caméraman de France 3 me filmait quand j’avais terminé mon casse-croute, et je le filmais à mon tour.






 

Des quartiers entiers de la Défense étaient baignés dans un silence sidéral, très prisé par les couples de jeunes amoureux. À l’écart de l’Esplanade, un bruit familier : la mer !

 



La mer attire invariablement oisifs, oiseaux et cerfs-volants. Illusion parfaite d’une belle journée d’escapade.


 



















































Au retour vers les allées à plus grande fréquentation, j’ai pris quelques leçons pour la décoration du sapin de Noël : il faut être bien harnaché.

 

 

 
























































En novembre, c'est déjà Noël.

Repost 0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 17:40
Photographier, c'est pour les nuls. Pour ceux qui ne savent plus dessiner, ni peindre - comme c'est mon cas - pour ceux qui sont pressés de voir apparaître instantanément les images.

Pourtant ils sont encore nombreux, les petits et grands artistes.





































































Tout commence - en principe - par une page blanche.














































Il se croyait seul, pouvait se concentrer sur le paysage et anticipait les couleurs de l'automne à venir.
Philippine et Marin passèrent par là, très observateurs. Pour la gamine, c'était évidant, le peintre avait peint une maison. Son petit frère y voyait un fleuve tout rouge avec un bateau.






Helmut Nied crayonnait le 13 octobre dernier devant le Printemps. Un homme super sympa.


















http://www.20minutes.fr/article/52274/Nantes-La-craie-pour-pinceau-et-le-trottoir-pour-toile.php


Pour terminer cette page, un hommage à Nobutaka Ayabie, peintre japonais séduit par Paris en 2006 :


Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 23:05

Du 15 au 19 octobre se tient le Salon de la photo porte de Versailles.

Une invitation en poche, je m'y suis rendue à la recherche de nouveaux matériels, de modèles à suivre.
Des oeuvres d'Ara Güler, de Willy Ronis et de photographes moins connus sont exposées au fond du Hall 4.

A l'entrée du Parc, Porte A, un accueil plus soigné qu'habituellement :



























D'amblée, une question me vint à l'esprit : "Quelle différence y a-t-il entre le  Salon de la photo et le Salon de l'automobile ?" -  Dans ce dernier, le visiteur ne peut pénétrer avec le modèle qu'il conduit, serait-ce une marque de grand luxe  . Au Salon des amateurs de photographie, en revanche, il est naturel d'exhiber son Nikon, Pentax, Canon, Leica... cela permet de se faire admirer ou accepter par la communauté des connaisseurs.

Avec mon petit capteur d'instants, je n'avais pas encore enregistré de clichés passionnants, quand mon regard se figea :

 
Tellement  absurde le jour du rendez-vous des photographes que  j'ai  transgressé l'interdit de la Direction du Parc des Expositions !

A l'intérieur du hall, personne ne se soucia d'avoir droit ou non de shooter, on était tous là à guetter les plus belles occasions.
Il y en avait beaucoup. Dur pour moi de trouver un champs de vision non obstrué par un professionnel, dur dur de n'avoir qu'un petit téléobjectif, et en plus les cibles bougeaient sans cesse :





Les résultats obtenus avec mannequin moins agité ne me satisfont pas non plus :









Il faut que je change de Lumix !




























Il faut toute une panoplie de matériel, de l'apprentissage, de la patience avant de faire avec son appareil ce que l'on fait avec ses yeux.




























Vers la fin, une équipe de jeunes m'a demandé mes impressions sur le Salon.

Je leur ai raconté ce que je savais sur les Hasselblad, les Leica, Panasonic et Sony.



Il suffit d'avoir les moyens de ses ambitions...





















Repost 0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 21:39
Commençons par la fin : je me suis régalée avec les huitres "Plein mer de Normandie n°4" ! Elles étaient offertes par le Maire du XIIIe arrondissement, avaient été sélectionnées par "La Mascotte" de la rue des Abbesses, pour clore l'amusante cérémonie des demandes en non-mariage.

Un petit vin blanc agréable, la cuvée de la Goutte d'Or se mariait bien aux fruits de mer - dire que les consommateurs présents sous le mur des déclarations d'amour ne voulaient justement pas se marier !

Pendant que Daniel Vaillant faisait jurer des volontaires qu'ils refusent le mariage avec l'élu(e) de leur coeur, je vis arriver les superbes plateaux garnis d'huitres.



La cuvée "Goutte d'Or".









La fête finit ainsi agréablement arrosée.

Elle avait duré trois jours et laissera de jolis souvenirs.



Regardons bien cette séquence vidéo où le Maire parle de son amour pour la java. On le voit même fredonner "padam, padam..."

C'était bien une fête de Panam.





L'amour est plus fort chez les objecteurs au mariage : ils sont tous très heureux.

Un tel jour serait impensable sans les chefs-d'oeuvre du figaro :



http://mysterieusescoiffures.bookspace.fr/galerie,MYSTERIEUSES_COIFFURES_1,32196.html




Ce fut un merveilleux dimanche.

La veille, provinciaux et autres étrangers défilaient à la suite de la Reine de Vendanges, belle jeune fille de tout juste vingt ans.

 

A l'année prochaine, à la même époque !








Repost 0
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 21:54
Du soleil, la fête des jardins, un joli programme pour rendre les gens heureux.




Dès le matin au marché, l'ambiance était joyeuse :





































































Après ces moments sympathiques passés boulevard Ornano, d'autres possibilités s'ouvraient au  promeneur du dimanche. Un tapis roulant ferait bien l'affaire pour explorer le quartier d'une nouvelle manière :





Direction, jardins du Ruisseau.





































Jardin des délices.
































Et des merveilles























Etonnement exprimé même par les sujets peints.




























Suivant les rails et les oeuvres d'art, je me croyais seule dans cette partie délaissée de l'arrondissement.

Cependant, plusieurs surprises m'enchantèrent.

D'autres aventurières exploraient les lieux.



















































Nous avons furtivement fait connaissance.









































Retour vers la fête.






























































Pour finir, le dessert : il a un mois et tient bien sur la page du PARISIEN qui recommande la fête des jardins :

Repost 0
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 20:28














Repost 0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 11:48

Après les journées du Patrimoine - qui aurait  perdu 3 % de sa valeur - les possesseurs de portefeuilles agitent leurs calculettes.

 

Le 19 septembre 2009, la France avait épuisé théoriquement son budget voté fin 2008.

 

Déjà au 31 mars 2009, la caisse des services culturels des Affaires Etrangères en Allemagne était  vide et pas question de prendre un crédit pour financer la nouvelle statue d’Arago que j’avais réclamée…

 

Les investisseurs privés ne se fient plus qu’aux valeurs-refuge traditionnelles, optent pour du tangible et délaissent le spéculatif. Alors, avec les quelques sous qui restent sous les matelas, dans les 1,2 millions à 2 millions d’euros, ils se font plaisir :

 

 

 



Le Figaro du 25/09/09

 

« …déficit public de plus de 8 % du PIB cette année.

Le chiffre est nettement supérieur aux 7,5 % encore évoqués il y a quelques jours par l'exécutif. Pour l'an prochain, avec une croissance qui repartirait très légèrement à la hausse (+ 0,75 %), le déficit serait «stabilisé», indique une source gouvernementale.

 Le projet de loi de finances pour 2010, qui sera présenté la semaine prochaine, confirmera qu'une partie des mesures du plan de relance va être prolongée: la mesure «zéro charge sociale» pour l'embauche dans les TPE; la prime à la casse, dont la sortie se fera progressivement d'ici à 2011; et le remboursement anticipé pour le crédit impôt-recherche (CIR).

 

Ce communiqué « officiel » donne des valeurs inférieures à celles communiquées par Buttonwood :

 

http://buttonwood.economist.com/content/gdc

 

 

Il y apparaît pour une population française totale de 62 520 300 têtes :

 

·        un déficit public de 32 007.50 $ par habitant, soit environ 21 790 €.

·        un endettement total de 2 000 710 000 000 $, soit 1 362 083 368 000 €.

·        soit 75,9 % du PIB

·        en progression sur un an de 9,7%

 

Pour confirmation de ces chiffres :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France

 

Donc la dette publique est passée de 68,1 % du PIB en 2008 à 75,9 % en 2009 !

 

 

Alors que veut dire Le Figaro avec son « déficit public de plus de 8 % du PIB cette année » ??

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/09/25/04016-20090925ARTFIG00372-le-deficit-public-a-plus-de-8-cette-annee-.php

 

La dette par habitant de 21 790 € en France est à comparer à celle pesant sur les têtes allemandes : 19 740€, en progression de 6,8 %, soit 74,7 % du PIB.

 

Avec Angela Merkel, l’endettement a progressé sur un an  de 6,8 % en Allemagne,

avec  Nicolas Sarkozy, l’endettement a progressé sur un an de 9,7 % en France.

 

 

Eh bien, dansez maintenant...






Repost 0
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 17:38
A tous les visiteurs du blog : demandez-moi par mail de vous envoyer vos portraits réalisées avec mon appareil de photo.

Ne soyez pas timides !
















Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories