Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 22:50

Place aux femmes”, avec cette revendication calquée sur le titre de l’exposition à la mairie du 18e, j’ai bousculé ce soir quelques hommes sur mon passage. Comme prévu, ils ont pris cette agression inhabituelle avec humour.

   P1140210           P1140211 P1140262               

                                       

                                                                     

                                                                                       
P1140213P1140215

Un homme m’a offert un chocolat chaud à une terrasse de café et au buffet de la mairie, j'ai bu un verre de champagne, après quelques heures passées à vérifier la comptabilité de notre syndic. En somme, j’ai passé une belle journée de la femme, une journée comme les autres.





Les concepteurs de l’exposition dans le 18e arrondissement et les hommes politiques présents n’avouèrent qu’un objectif : faire de la pédagogie pour que la femme occupe la place qu’elle mérite dans la société. P1140234On se dit que tous ces hommes qui décident à la place des autres doivent être d’anciens enseignants pour attribuer tant d’importance à la pédagogie… Ils se sont mis à créer des places et squares aux noms de femmes, car, n’est-ce pas, c’est en parcourant tous les jours les voies publiques à résonnance féminine que le lambda deviendra conscient de l’importance des femmes. Sans les nouvelles plaques, il persévérerait dans l’admiration des militaires « qui ont fait la grandeur de la France ». Championnet, Ney, Ornano, Ordener, Damrémont, Custine, Junot, pour ne citer que les noms des axes les plus importants, inciteraient  les passants à leur vouer éternelle reconnaissance, voire à embrasser à leur tour une carrière militaire.

Mais le souci d’honorer les femmes ne pousse pas trop loin l’audace : point n’est question de débaptiser les rues, la municipalité pose juste quelques plaques sur des placettes, pas trop fréquentées du côté marché aux Puces, piscine des Amiraux etc. Rosa Luxembourg aura droit à une plaque bilingue, allemand-français.

Remarquable absence de la référence aux femmes de science, aux aventurières, aux femmes-inventeurs ou créatrices d’entreprises.

La veille au Louvre, j’ai enfin découvert une femme à cheval au milieu de la bataille qu’elle a déclenchée et perdue – mais ceci est un détail. Elle s’était évadée de prison pour attaquer son fils, le roi. Admirable audace, au moins aussi méritante que celle de Jeanne d’Arc (si la légende dit vrai).

            P1130974            P1130976           


                                                    

                        
 








Son mari, dont j’ai déjà parlé, l’avait découverte en portrait dont il tomba aussitôt amoureux, s’il faut croire Rubens. P1130971

 













Henri IV découvre Marie de Médicis
















    P1130969             
                     
        


Souvent les hommes s’emmourachèrent à la simple vue d’une image qui imprégnait par la suite tout l’imaginaire des mâles, que ce soient les représentations d’Ève, de la belle Hélène, de Cléopâtre, Emmanuelle ou les créatures dans Playboy…

          P1130938
            

Objet de plaisir, de culte, parfois de crainte, à la rigueur le rôle de muse était concevable pour une femme, cependant la plupart du temps, elle devait se contenter de jouer la mère, la sœur, l’épouse.

Beaucoup de femmes-bien-comme-il-faut purent s’épanouir et se libérer totalement à partir du jour où elles sont devenues veuves.

Je me souviens du jour où je suis allée exiger de mon banquier de ne plus intituler mon compte personnel « Madame Jean-Pierre Bérard » ; le brave homme en fut tout retourné.  

La meilleure vidéo réalisée pour la Journée de la femme :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories