Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 18:37

Paris surprendra toujours ; capitale très minérale, la ville  se met aujourd’hui à la mode du végétal. La biodiversité est priée de s’infiltrer partout et par tous les moyens.

Créateurs, élus locaux et particuliers s’y mettent de bon cœur.

P1220479

Ainsi des citadins revenus des villégiatures ouvrent leur salon à tous vents : c’est tellement P1220567écolo de vivre en pleine nature…

 

dans le 19e  

 

 









Quelques îlots dans une mer de béton et d’asphalte.  Il n’y a plus beaucoup d’espace pour l’épanouissement d’herbes folles, encore moins pour le campement de petites bêtes.

C’est alors qu’Homo parisis montre sa faculté d’adaptation, son ingéniosité.

S’il ne voit plus beaucoup d’abeilles, eh bien, il en fabrique des artificielles. P1220472

 

 

 

 

 

 

 

  Aux Buttes Chaumond

 

 

 

 

 

 

 

   P1220601Pour attirer d’autres insectes, il construit un hôtel.P1220604

 

 

 

 

 

 

  

Dans le but de protéger les oiseaux, il leur offre un avertisseur de vent.

 Seul le Parisien est assez audacieux et imaginatif pour remplacer la nature par  la culture. 

 Pour sensibiliser les enfants aux questions environnementales il leur fait  construire des Biodiversitéépouvantails ! Avec cela, il a la conscience tranquille et est sérieusement convaincu qu’il participe efficacement à la protection de la faune et de la flore, bien plus : il sauve la planète entière.

 Les jardiniers municipaux ne sont pas en reste et font labelliser à tour de certifications des parcs et squares pour la gestion durable (Square des Batignolles, Villa des Tulipes...)

 link

Les intentions sont bonnes. On dépense plus qu'il n'en faut. Les installations éphémères et les panneaux pédagogiques finiront sûrement par transformer la ville en véritable oasis....

 

La ville verte, c'est un rêve qui se heurte à la réalité. Les plantes à y mourir sont plus nombreuses que celles qui y poussent. 

P1220429

 

La souffrance des Marronniers est partagée par les hommes : sécheresse, aridité amosphérique (un euphémisme).

C'est au tour des tilleuls de tomber malades :

Les tilleuls

 

Les arbres entourés d'orties, de pissenlits et autres mauvaises herbes seraient probablement plus vigoureux. Encore faudrait-il que l'air soit respirable. Or à Paris les hommes aussi étouffent :

 

Emissions COV

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories