Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 19:56
La canicule et Paris sans eau : impensable !
Durant les vacances, les citadins ont pu goûter en alternance aux eaux tombant d’en haut ou coulant à leurs pieds. Inutile de voyager jusqu’à Marienbad, les joies balnéaires se trouvent chez nous aux arrêts de bus.
Bien avant l’appellation contrôlée « Château Chirac », Parmentier écrit en 1787 :
« L’eau de la Seine puisée à quelques distances des bords, soit qu’on nous l’apporte par les fontaines publiques, soit par les pompes à feu, ou quelques machines hydrauliques établies sur la rivière, a un caractère de bonté, de salubrité, qu’il seroit bien à désirer, pour le royaume et pour le genre humain, que toutes les eaux qui couvrent la surface du globe possédassent à ce degré. Ce n’est donc point à tort que les Parisiens se regardent comme favorisés par la nature, s’ils ne tarissent jamais sur les éloges de la Seine. »
Or cinq ans plus tard il devint nécessaire d’augmenter l’approvisionnement en eau des Parisiens. Aussi, le 29 floréal de l’an X (19 mai 1802) la construction du canal de l’Ourcq fut-elle décrétée. La date au nom poétique laissa augurer d’une fleurissante prospérité de la capitale.
P1050892
Le choix du fleuve à domestiquer s’est déroulé également sous une bonne étoile. La rivière Ourcq, n’a-t-elle pas comme affluent le Ru du Paradis ?!
Last but not least, elle prend sa source au-dessus de la Capitale mondiale de la poésie à 2 mi-mots, i.e. à Fère-en Tardenois :  
"La poésie à 2 mi-mots est un procédé d'une simplicité désarmante : il consiste simplement à couper les mots d'un trait horizontal. Chacune des deux moitiés de mots obtenues est contenue dans un autre mot, ou plusieurs autres mots".
« Une plaque commémorative a été posée sur le portail d'entrée de l'hôtel de ville de Fère-en-Tardenois, plaque matérialisant un poème à 2 mi-mots : lettres / écrites (dans lettres, il y a la moitié de écrites » -N.B. : il est plus joli de s’exprimer par deux mi-mots que de couper des cheveux en quatre…
De la source de l’Ourcq à la source de la citation :
L’Ourcq est donc une rivière parisienne qui se mue après le bassin de la Villette en Canal Saint-Denis et Canal Saint-Martin pour se jeter dans la Seine ; au passage, son eau aura alimenté les fontaines et nettoyé les rues.   
P1050838
 
Insatiables, les Parisiens ne se contentent pas de dévier l’Ourcq, ils pompent aussi les eaux de la Marne pour augmenter le débit du Canal de l’Ourcq :
 P1050862
A quelques mètres de la Marne se trouve l’usine Élévatrice d’où monte un escalier vers le Canal de l’Ourcq.
P1050879
 
D’en haut, au bord du canal, vue plongeante sur la Marne
P1050888
 
Les guinguettes ne sont pas loin.
P1050967
 
L’œil averti redécouvre la nature :
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories