Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 12:57

Quelle chance pour nous Parisiens, pour les animaux et la végétation d’avoir des petits hommes Verts qui s’occupent de tout !

Leur domaine d’intervention embrasse aussi bien la prostitution que l’arbre qui ne remplace que partiellement la forêt.

P1270427(Pas très forts en orthographe)

Depuis 2009, les écolos de toutes couleurs politiques se sont trouvé un nouveau champ d’actions : la thermographie, l’énergie éolienne, géothermique et solaire, la gestion de l’eau. Excellente initiative pour faire profiter  de cette mode les moyennes et grandes entreprises. Les propriétaires paieront les bilans thermiques onéreux (quelques centaines d’euros à plus de 1500 €, et dans les centaines de milliers d’euros pour le bilan d’un immeuble collectif) ; ensuite, il faut financer les travaux et l’acquisition de nouveaux appareils, investissements amortis en 27 ans…

 P1080283    L'image du Sacré-Coeur thermographiée est trompeuse : c'est la réflexion de la chaleur accumulée par la pierre blanche de l'édifice et non une mauvaise isolation qui en est la cause !                                            P1080278                                        

                                                                                                     

 

La première raison d’être des hommes verts est naturellement la biodiversité. Ils y vont très fort, en rasant préventivement les arbres sains qui pourraient tomber lors d’une catastrophe naturelle. Afin de ne pas être obligé de fermer les nouveaux jardins lors des intempéries, il est plus simple de faire disparaître les arbres avant.

  DSC06874

P1110732Arbres disparus 

Malgré la vigilance des hommes verts, la nature squatte parfois des terrains provisoirement laissés à l’abandon et pousse comme elle peut. C’est là que le génie vert intervient, rase tout à coup de pelleteuse, apporte un peu de terre et fait mettre des végétaux cultivés par Truffaut…

Nature

Lors du dernier conseil de quartier, un homme vert m’a expliqué que la première enveloppe de 3000€ accordée par la municipalité était largement justifiée pour créer dans une rue peu présentable du 18e arrondissement un lieu de « convivialité ». Il serait d’ailleurs impossible de donner carte blanche à la nature dans Paris, car la terre cultivable se trouverait à des mètres de la surface et que les plantes poussant sans intervention de l’homme se gênent mutuellement.

Cet homme qui se prend pour un fin connaisseur de la nature est contredit pas les observations.

Sur l'emplacement où se trouvait La Chaumière, poussaient spontanément, entre autres, 

P1220257

Le coquelicot (Papaver rhoeas)

La molène, aussi appelée bouillon blanc (Verbascum densiflorum)

La camomille sauvage (Matricaria recutita)

Le sophora ( Styphnolobium japonicum)

L’arbre à papillons, (Buddleja davidii)

P1220257

 

  

Certains citadins pensent que les abeilles garantissent la pollinisation, donc la survie de l'homme, mais qu'il vaut mieux remplacer les abeilles de nos régions par des espèces hybrides, moins agressives, voir par des œuvres d’art aux Buttes Chaumont et de limiter la biodiversité aux tableaux de signalisation et d’information (à la grande joie des publicitaires qui les conçoivent) .

 

N.B. La Ville de Paris a récemment posé une mini serre devant le Palais Royal pour montrer son intérêt pour les végétaux - mais :

Serres

L’homme vert, responsable des espaces verts et de l’environnement du 18e arrondissement a promis d’interdire l’appellation « jardin sauvage » du jardin rue Saint-Vincent, car il ne serait pas vraiment sauvage. De quoi faire trembler les plantes de nos régions qui y avaient trouvé refuge.

 

Le monde en vert, what a wonderful world!

 

P.S. : On parle aussi des économies d'eau. La Compagnie des Eaux trouve inutile de remplacer les conduits dans un passage privé qui fuient régulièrement :

Passage privé Penel

Au sujet de la convivialité, tant vantée par le Conseil de quartier, il faut s'étonner de l'absence de bancs publics sur nos places :

Bancs publics

Seul point positif, le retrait des deux énormes panneaux publicitaires, place de Clichy :

P1260710

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories