Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 02:47

De loin, je l’avais remarquée, la statue d’Henri IV.

 P1170532

                                                 P1170536

 

            P1170539                                                                                                                                          

P1170555           P1170558                                                                                             

 

                                                                                                                              

 

 

« Monsieur, je trouve que cette mise en valeur de la statue d’Henri IV est encore plus belle que l’emballage du Pont Neuf par Christo ! » - « Merci, madame ! » - « ??? ». Je demandai  alors au promeneur s’il connaissait le créateur de l’œuvre. « C’est moi. » - Pour m’assurer qu’il connaissait bien un rayon des éclairages parisiens, je voulais savoir si le nom de François Jousse lui disait quelque chose. « Ah oui, je le connais bien », et il cita quelques réalisations qu’il apprécie particulièrement.

http://francois.jousse.free.fr/

 P1170607

Si le monsieur est aussi bien renseigné sur François Jousse, il ne peut pas être un imposteur. Alors, je le priai de poser pour une photo – que j’ai ratée comme toutes celles que j’eusse tellement voulu réussir. « Et maintenant, puis-je vous demander votre nom, monsieur ? » - « Je m’appelle Jean-Charles de Castelbajac , je vois l’installation pour la première fois dans son décor naturel. C’est superbe avec la lumière du ciel aujourd’hui».

Très émue par cette révélation, je l’ai chaleureusement remercié de m’avoir accordé ces instants inoubliables.

 P1170610

Jean-Charles de Castelbajac

 

Il est le créateur de l’installation « Astronomy Domine » en hommage au roi Henri IV, assassiné par Ravaillac, il y a 400 ans.   L’installation, inaugurée le 14 mai sera visible jusqu’au  14 juillet  au Pont-Neuf, côté square du Vert Galant.

La statue équestre du Pont-neuf. Celle que l’on peut admirer aujourd’hui a été érigée en 1818 par Louis XVIII, à l’endroit même où se dressait celle qui avait été dressée deux cents ans plus tôt par l’épouse du Roi Henri, Marie de Médicis. Cette première statue a été abattue par les révolutionnaires en août 1792, après l’abolition de la monarchie. Lors de la restauration de la statue, il y a cinq ans, on a retrouvé dans le ventre du Cheval de bronze, un exemplaire de La Henriade de Voltaire, des Œconomies Royales de Sully et de l’Histoire du Roi Henri le Grand d’Hardouin de Péréfixe.

Le 14 mai 1610. Le roi Henri IV était assassiné à Paris, rue de la Ferronnerie, par François Ravaillac, alors qu’il se rendait en carrosse à l’Arsenal chez son ministre et ami Sully. Le geste de Ravaillac intervient alors que la population s’inquiète de l’entrée en guerre de la France contre des puissances catholiques.

Quelques heures avant sa mort, le Roi eut ces mots prémonitoires : « Vous ne me connaissez pas maintenant, vous autres ; mais je mourrai un de ces jours, et quand vous m’aurez perdu, vous connaîtrez lors ce que je valais et la différence qu’il y a de moi aux autres hommes ».

 

 

                          P1170613                 P1170563                      

                                    P1170573            P1170578                                              

                                                 

                                                               

                                                          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 P1170580P1170582

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1170585P1170586

 

                                               

                                                                              

                                                                              

                                                                        

 

 

 

 

 

 

 

 P1170591

                                                            P1170600

                                                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1170603P1170620

 

 

 

Le cœur gai, je suivais alors les conseils d’une admiratrice d’Henri IV et de Jean-Charles de Castelbajac pour me rendre à l’Hôtel de la Monnaie où se déroulait une Nuit des Musées particulièrement féérique – une vidéo reste à monter, quand j’aurai le temps.

 

                                                                                                 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

madeleine lebeaux 16/05/2010 23:16



Bravo pour vos photos qui restituent parfaitement la magie qu'ajoute le montage de JC Castelbajac à cette déjà très belle statue, l'ensemble étant mis en valeur par la lumière
crépusculaire qui, pour nous, a transformé en fabuleux cadeau éphémère la découverte de l'oeuvre. J'y suis retournée aujourd'hui avec mon appareil photo qui m'a tant manqué hier,
mais la lumière n'y était plus...Me ferez-vous cadeau de vos photos, souvenir de cet instant rare ? Je vous en serais très reconnaissante. Félicitations pour l'ensemble de votre blog qui est
intéressant et sur lequel je reviendrai vlontiers.


La passante du Pont-Neuf



Al 16/05/2010 09:31



Castelbajac ! Anne-Marie t'es un vrai
cas.



Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories