Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 13:29

L’art et la manière de voir l’Europe

 

À chacun son symbole.

 

L'œuvre de l'artiste tchèque David Cerny, « Entropa » n’a pas plu à Bruxelles. Plusieurs pays l’ont contestée.

 

De quoi se plaint la Bulgarie ? Elle se sent avilie d’être réduite à  un WC à la turque.  N’aurait-t-elle pas, au contraire, dû être fière de disposer de sanitaires, alors que des millions de terriens n’ont toujours pas de commodités ? Pour remédier à la pénurie,  l’année 2008 a été déclarée « année internationale de l’assainissement » par l’Assemblée générale des Nations unis.

 

 

En France, on était heureux de disposer enfin de barils d’aisance en 1770 :

 

« Si le principe des toilettes existe depuis 4.500 ans, les premiers lieux d'aisance publics ont vu le jour à Rome. Au premier siècle de notre ère, l'empereur Vespasien place à l'attention du public de grandes urnes d'argile à travers la ville. Déjà les termes en étaient pourvus. En France, la première initiative connue est bien plus récente. Le lieutenant général de la police de Paris, Sartines, dispose en 1770 des barils d'aisance à tous les coins de rue. Mais le promoteur le plus zélé des toilettes publiques est sans conteste Claude-Philibert de Rambuteau, préfet de Paris. En 1841, c'est lui qui imagine les fameuses "vespasiennes". Deux ans plus tard, la capitale en compte 478. Ces emblèmes disparaissent progressivement à partir de 1961. Ils sont progressivement remplacés par la célèbre sanisette depuis les années 80. »

http://www.journaldunet.com/economie/reportage/point-wc/point-wc-entree.shtml


 

Avant la fin du 19e siècle, il était difficile de se soulager :


L'histoire raconte qu'en 1809 l'Impératrice Joséphine  accompagnant Napoléon aux guerres d’Espagne éprouva, en passant au bout d’un vignoble, un besoin pressant. Depuis lors, cette parcelle cadastrée sous le nom de "Congaillard" produit des vins jouissant d'une honorable réputation, « La pissotière de l’impératrice, un grand bordeaux de tradition : fruité, jolie robe, rond en bouche. Un grand vin parfaitement équilibré qui comblera les amateurs de bordeaux, 9,75 €…






















Aujourd’hui, si l’on veut aller aux toilettes, on consulte Internet :

 

http://www.echolalie.org/wiki/index.php?ListeDeLieuxdAisance

 

http://www.baignade-interdite.com/

http://www.toiletzone.net/

 

 

 

























La
France figure sur la sculpture « Entropa » par un simple bandeau : « En grève ». Le gouvernement n’a pas protesté – il est bien embarrassé par la dure réalité, elle s’est manifestée une nième fois jeudi 29 janvier 2009. La France a la réputation, le gouvernement et les manifestants qu’elle mérite ?

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

anne-marie 02/02/2009 11:00

La question des eaux usées, a affirmé le chercheur Steve de Gruchy à Belém, "est le point de convergence de l'économie et de l'écologie ... Si nous ne réussissons pas à nous occuper de notre merde, on ne peut pas vraiment aborder la question de la durabilité." Dans l'Afrique du Sud post-apartheid, a-t-il souligné, le gouvernement n'a pas réussi - bien que ce fut un objectif national - à éradiquer le système de seaux d'aisance dans les collectivités pauvres, où les déjections humaines sont récupérées dans des seaux ouverts et évacuées par des employés municipaux. Dans le Zimbabwe voisin, une épidémie de choléra a coûté la vie à plus de 1 800 personnes, en raison d'un "effondrement total des structures de santé publique et d'assainissement de l'eau, ainsi que de la gouvernance. 

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories