Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 17:32

La marche de la gare aux étoiles


 


En attendant mon ami Daniel ressuscité de son fauteuil roulant et qui a repris la marche, je découvre la poésie, grâce à l’œuvre de Fabien Chalon :

 

 

 

Commentaire sur Evène http://www.evene.fr/cinema/films/le-monde-en-marche-12492.php

 : « La rédaction d'Evene n'a pas encore rédigé la présentation de ce film. Si vous souhaitez nous faire parvenir des informations à son sujet ou nous inviter à en parler, cliquez ici »

 

Voir en life, tous les jours à la Gare du Nord, toutes les 30 minutes

 

 

 

Le bipède, après avoir arpenté la terre durant environ 7 millions d’années, marche aujourd’hui vers d’autres univers, car dans 5 milliards d’années la terre aura disparu :

 

« L'espace, l'ultime frontière à explorer, pourrait bien finalement être la prochaine aventure humaine grâce à une merveille scientifique : l'ascenseur spatial. Le physicien Bradley C. Edwards affirme que les ascenseurs spatiaux, probablement l'une des plus grandes percées technologiques dans l'histoire de la planète, pourraient devenir réalité dans seulement quinze ans ! Grâce à leurs travaux de recherche sur une nouvelle forme de carbone appelée nanotubes, les scientifiques ont entre les mains la solution qui leur permettrait de surmonter les derniers problèmes techniques et mécaniques et de prouver que ce rêve est possible. »

 

Il nous faut remonter à 1895 pour entendre parler pour la première fois d'un ascenseur spatial. Impressionné par la vision de la Tour Eiffel, le scientifique russe Konstantin Tsiolkovsky a imaginé un château céleste placé en orbite géostationnaire autour de la Terre.

En 1975, Jerome Pearson, un scientifique américain du laboratoire de recherche de l'armée de l'air, publia un article dans lequel il décrivait la technologie de l'ascenseur spatial. Arthur C. Clarke s'en inspira pour écrire, en 1978, son roman de science-fiction Les fontaines du paradis. Dans ce roman, on pouvait déjà y lire l'idée d'un ascenseur spatial grand public, ainsi que des références aux nanofibres de carbone et aux bases terrestres océano-équatoriales.

Et l'ascenseur spatial ne serait rien d'autre que ça, un engin capable de nous transporter vers les astres. Fini les fusées, les voyageurs spatiaux prendraient place à bord d'un ascenseur doté d'un câble relié à un satellite en orbite, qui partirait de la surface de la Terre jusque dans l'espace. Cet ascenseur pourrait alors monter et descendre le long de ce câble, emmenant personnes et marchandises pour un voyage sidéral. Et le coût d'un tel voyage ne représenterait qu'une fraction seulement du coût des techniques actuelles. Nous attendraient alors tant de nouvelles aventures : bases spatiales, vacances au milieu des étoiles…

(SEED, parrainé par Schlumberger) http://www.seed.slb.com/fr/scictr/watch/elevator/index.htm

 

Un des prototypes du futur 4X4 lunaire de la Nasa a participé au défilé d’investiture de Barack Obama, le 20 janvier 2009.


 


Mais attention aux surprises réservées par les trous noirs :

 

 

Une autre vision d’artiste :

« Le monde marche pas non plus », 2005, de Claude Junior Zidi : « Vincent marche dans un monde où la norme est d'évoluer en fauteuil roulant. Grâce au plan d'embauche de personnes non-roulantes, il vient de décrocher un poste de journaliste. C'est un défi qu'il va devoir relever malgré les obstacles. »

 

Pour terminer, un poème de Guy Crequie :

 

POESIE DE LA VIE

 

Je regarde les constellations
Scintiller dans le ciel

Un peu avant la période diurne
J’ai contemplé les herbes
De la prairie
Lesquelles en poussant s’entremêlent

Je suis chauffé de l’intérieur
Par le soleil quand il irrigue mon existence
Je vis la quiétude de mes pensées
Le long de ce chemin de terre
Éclairé par la lune
Bercé par le gazouillis
Du ruisseau proche

Il est des champs de pommiers
Qui accueillent quelques poiriers et abricotiers
Si la nature est plurielle
Pourquoi : la personne humaine
Peut-être intolérante, égoïste, voire xénophobe
La rose renaît toujours l’été
Au-delà des sols variés

Même assailli
Par les courants impétueux des phénomènes extérieurs
Parfois difficiles pour les cœurs et les corps
Je clame, comme philosophe du peuple
La poésie de la vie.

 

Copyright Guy CREQUIE
Poète et philosophe français
Blog http://guycrequie.blogspot.com/

 

 

Pour approfondir le sujet : « Que faisiez-vous avant le Big-Bang ? », Edgard Gunzig, Odile Jacob Sciences, mars 2008. Attention, c'est purement spéculatif et permet de caser l'idée de Dieu dans la "constante cosmologique" et le vide spatial éternel, qui crée tout à partir de rien ! L'auteur utilise d'ailleurs le terme "ésotérique" et prétend : "L'histoire de l'univers ne possède ni début ni aboutissement. Aucune condition initiale n'est requise, il se suffit entièrement à sa propre création".  Gunzig est du genre scientifiques qui mélangent recherche et religion !



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne-Marie
  • : Blog réservé à mes amis.
  • Contact

Rechercher

Catégories